F immo
- 400 -

Les techniques et les matériaux utilisés pour les travaux d’isolation thermique par l’extérieur

L’isolation thermique est un procédé permettant de maintenir l’intérieur de l’habitat à une température constante en été et en hiver grâce à la mise en place d’un ensemble de techniques, dont la pose de matériaux isolants. On distingue l’isolation thermique par l’intérieur (ITI) de l’isolation thermique par l’extérieur, l'ITE. Dans le cas de cette dernière, les isolants sont choisis en fonction du type de matériau qui compose le bâti.

De la pose à la finition

Les matériaux choisis sont le plus souvent les panneaux en mousse de polystyrène, invulnérables à l’humidité et à la vapeur de la condensation. La laine de roche fait aussi partie des matériaux les plus performants : c’est un produit naturel très apprécié aussi bien pour l’ITE que pour l’isolation phonique ; il est apprécié pour sa résistance à la chaleur. L’aérogel est couramment utilisé dans les travaux d’isolation par l’extérieur et reconnu pour sa faible densité ainsi que pour ses remarquables performances. En savoir plus sur harmonie.fr.

Parmi les techniques utilisées figurent le crépissage, généralement adopté pour réparer les murs fissurés, ou encore la pose de plaquettes de parement en briques. Les bardages en bois sont utilisés à titre de finition sur l’enveloppe isolante, de même que les panneaux synthétiques ou en métal.

Quand choisir l’ITE plutôt que l’ITI ?

L’isolation extérieure est préconisée dans le cas où les méthodes de l’ITI réalisés n’ont pas abouti aux résultats escomptés. L’ITI, pour rappel, consiste à isoler l’habitat pièce par pièce : elle est moins onéreuse mais nécessite l’expertise d’un professionnel dans la maîtrise des procédés visant à supprimer totalement la fuite de chaleur (jonction des murs, des planchers, des portes et des fenêtres).

L’ITE en revanche a pour objet de poser une enveloppe isolante intégrale sur l’ensemble du bâti : si elle est plus efficace, elle requiert toutefois la mobilisation d’importants matériels, tels que l’échafaudage ou la nacelle, ou encore l’intervention d’alpinistes du bâtiment pour les surfaces en hauteur et difficiles d’accès.

Exprimez-vous.